forum rpg
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Light are always in nonexistence [PV Ayame]

Aller en bas 
AuteurMessage
Miyako Shana
Déesse Grapheuse
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 25

MessageSujet: Light are always in nonexistence [PV Ayame]   Mar 28 Fév - 2:28

Funeral singing :

Des chants funèbres, c'est si mélodieux, mortuaire et pourtant si ouvert. On peut y voir la tristesse, la haine, la joie et même ressentir la paix d'une âme a travers ces chants. Que des choses que nous pouvons ressentir tous les jours. Il était interdit de les chanter si personnes de notre famille ou entourage n'était mort. Mais j'aimais fredonner ces airs malfaisant. Pour la simple idée, qu'un jour, je rejoindrais les cieux sombres et ténébreux. Là ou le soleil n'apparait qu'un jour toutes les décennies. Je n'étais pas dépressive, simplement ouverte d'esprit. Il faut de tout pour faire un monde. Et mon âme de scientifique ne pouvait fait autre de me montrer toutes les disponibilités du monde, tout ce que nous manquions si nous ne cherchions pas. Combien de personnes avons nous dû perdre pour ressentir se besoin de "sauver" la vie humaine? Bien trop a mon goût. La perte d'une vie était déjà bien assez terrible ainsi pour laissez une famille entière mourir. Parce que certaines personnes ne voulait pas s'offrir le luxe de perdre quelques heures de leur minable vie pour en sauver des tas d'autres.

Pourquoi avais-je fait ce voyage pour finir sur la grande place? Parce que je voulais me diriger vers le temple, revenir sur mon "enfance", rendre hommage a mon maître. Cet homme qui m'avais tout apprit sur la vie, sur les cycles, sur la chaîne alimentaire et un tas d'autres trucs. Il était bon, il l'avait toujours été. Mais aujourd'hui, il n'était plu là car ma mère ne voulait pas se donner la peine de le sauver. Elle aurait perdue trop d'argent et de temps pour cela. Je lui en ai toujours voulu, bien plus que le fait de m'avoir fiancée avec le chef de la guilde des eaux. Car le moine comptait bien plus que ma propre personne. Je marchais sans but sur la grand place. Regardant par ci, par là. Il faisait nuit, j'allais attendre le lendemain pour rendre visite aux moines. Je ne voulais pas déranger leur cycle habituel. Bien que je sais qu'ils m'ouvrirait leurs portes avec un sourire chaleureux. Heureux de me revoir.

The blackness of the heart

Je m'arrêta devant un marchand de fruits, lui prit quelques fraises en plus d'une pomme bien rouge. Puis me dirigea vers un banc, inoccupé. Je planta mes dents dans la pomme bien juteuse, savourant son gout doux et sucré. Elle était bien mûre. J'aimais tant ces fruits, et voir les verger en été. C'était tout simplement fabuleux. Les feuilles vertes devenait légèrement jaune face à la puissance des rayons du soleil. Je me rappel avoir grimper des collines une fois, pour voir tout le terrain d'un simple paysan. Un ami du moine, très sympathique. Il faisait toujours des tableaux extraordinaire de son bien. On voyait a travers sa peinture l'amour qu'il portait a son domaine. A ces arbres, a ces fruits, a ces feuilles, a ces brins d'herbes qui s'étendait sur es kilomètres carrés. J'aurais aimer revenir en arrière et rester bloquer sur ce genre de scène. Mais la vie en décidait tout autrement.

Je venais de jeter le trognon de ma pomme au sol. Entamant mes fraises, au moment ou je remarquait une jeune fille au châtain/roux. En coupe au carré. Portant un kimono, c'était exactement le style de "physique" qu'avait la guilde du feu. Je souris et décida d'aller a sa rencontre. Me levant dans un geste théâtrale, comme a mon habitude, je me mit a ces cotés. Ma barquette de fraise à la main. J'en mit une dans ma bouche, marchant toujours a ces cotés, avec un regard malicieux.

-Bonjour charmante créature.

J'étais d'une humeur cassante. Je voulais jouer avec ma "victime". Je ne savais pas encore quel rôle jouer, mais selon sa réponse, j'allais le savoir. Si elle était du genre niais je jouerais la poupée fragile, si elle es du genre cassante, je jouerais l'idiote de service et si elle était violente, je montrerais mon réel visage. Je jouais tellement de jeu que personnes ne remarquait mon véritable visage. Qui était celui d'une fille sadique, nymphomane sur le domaine du sexe. Et je vous passe mes autres traits de caractères!

_________________

Heart ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Light are always in nonexistence [PV Ayame]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» Lucky Light
» Moon Light [Pouffy]
» Feather Light

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Second Breath :: Second Breath :: Eterna [Capitale] :: Grande place-
Sauter vers: